Endorphine

Les endorphines

L’endorphine appartient à la catégorie des peptides, c’est-à-dire qu’elle est constituée d’une petite quantité d’acides aminés. Dans la mesure où les effets de ce neurotransmetteur est similaire à ceux de l’opium ou de la morphine, il est également classé parmi les opioïdes. Il est utile de mettre l’accent sur le fait que la bêta-endorphine peut circuler dans l’organisme et son taux peut être dosé. Des récepteurs d’endorphine sont présents en différents endroits du corps à savoir la peau, le cœur ou encore l’estomac et bien d’autres encore. L’endorphine peut être classifiée en trois groupes. Ces derniers se distinguent par le nombre d’acides aminés qui composent les peptides. Il est ainsi possible de faire la distinction entre les enképhalines ou encéphalines, les néoendorphines et les dynorphines et la bêta-endorphine qui se différencient par le nombre d’acides aminés qui les constituent.

 

La sécrétion de l’endorphine

L’organisme peut sécréter l’endorphine en une minute seulement. L’endorphine peut être produite par le corps en différentes occasions en notant que la sécrétion ne se fait pas sur commande. D’après les spécialistes qui se sont penchés sur le sujet, la production de ce neurotransmetteur est boostée après un effort important (après un entraînement sportif par exemple). Au-delà des efforts physiques, la sécrétion de l’endorphine dépend également des dispositions psychologiques. La production d’endorphine peut durer quinze minutes sans interruption et les effets sont ressentis pendant quarante-cinq minutes environ. La sécrétion intervient également lorsque le corps doit supporter une douleur. L’endorphine permet à l’organisme de se surpasser. Que ce soit dans le cadre d’un accident, d’une blessure, d’une maladie, ce peptide aide le cœur à faire face à la douleur sans toutefois l’occulter totalement

Plan du site ---------- Haut de page

Dernière mise à jour du site le 16 décembre 2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site